Contributions à l'enquête métro ligne 18 "à lire"

 

 72

Je suis opposé au projet de Métro ligne 18 tel que présenté dans le dossier d’enquête publique. A cela quatre raisons majeures à mes yeux : 

1) il n’y a aucune cohérence globale à l’ensemble de l’aménagement du plateau de Saclay dont le Métro ligne 18 est un des éléments, ici séparément concerné mais globalement totalement intégré. Comment au XXI ème siècle peut-on encore proposer à Enquête Publique des éléments disparates non reliés entre eux pour une urbanisation de cette importance, plus de 30000 personnes à terme ! C’est d’ailleurs probablement illégal. 

2) Ce projet est en contradiction avec la ZPNAF actuellement définie. Déjà une première infraction a été constatée lors de travaux effectués par le Golf National. Le dossier ne précise nullement comment le Métro ligne 18 respectera pratiquement la ZPNAF, hors de belles affirmations. Nous sommes sensés porter un avis sur pièces d’un dossier. Où sont ces pièces ? Qu’en sera-t-il à la hauteur du CEA ? L’espace entre l’implantation actuelle des transformateurs et le CEA est insuffisant. Qu’est-il prévu ? 

3) L’agriculture sera fortement impactée négativement par ce projet de métro aérien (contraintes sur les horaires de déplacement des engins agricoles, contraintes liées aux encombrement des routes d’accès lors des déplacements des engins, impositions d’investir dans de nouveaux engins « adaptés » - repliables – aux passages sous le métro par ex…) alors que les terres du plateaux seront essentielles au XXI ème siècle pour faire face aux défis connus du réchauffement, de l’alimentation locale des populations. Sans compter la dégradation du paysage et de l’environnement et le non respect de la Charte de l’Urbanisme Européen qui impose préservation des terres agricoles, construction de la ville sur la ville, préservation des paysages, contribution à la qualité de la biodiversité dans les espaces ouverts). Un métro souterrain s’imposerait dans ce contexte. 

4) Il n’y a pas de rentabilité économique prouvée de cette ligne de métro, à moins d’escompter – ce qui n’est pas écrit, donc n’est pas à prendre en compte – une urbanisation à terme de l’ensemble du plateau de Saclay !

J’observe de plus que n’est pas décrite dans le dossier la faisabilité technique du métro qui est sévèrement entravée jusqu’en 2030 entre Saclay et Versailles. En effet le démantèlement en cours des installations nucléaires présentes dans le CEA interdit avant cette date toute gare au Christ de Saclay, et tout tracé à proximité. 

D’ailleurs, alors que rien ne l’imposait, l’arrêt d’exploitation des installations nucléaires du CEA, pourtant d’envergure d’indépendance nationale (l’une des très rares productions de radionucléides à usage médical) puis leur démantèlement est à mettre en rapport avec l’implantation du métro et l’urbanisation à terme – mais inexistante car non décrite ? - du plateau de Saclay.

Déposée le 22/03/2016

 

91

Dans la pièce G2, partie 1 j'ai dénombré au moins 53 pages d'analyse des impacts sur la faune, la flore, les espèces aquatiques, les reptiles, etc, etc... C'est très bien.

Combien y-a-t-il de pages d'analyse de l'impact sur les HUMAINS, qui habiteront et dormiront à 12 mètres au-dessus du toit du tunnel ? ZERO.

Il y a pourtant un écosystème de population humaine, situé à proximité de la gare de St Quentin Est entre deux zones humides, qui est directement impacté par le passage du tunnel sous son habitat et de ses lieux de nidification et de reproduction. 

Il y a même une école maternelle et une garderie situées à la verticale du tunnel.

Que prévoit la SGP pour ces 'homo sapiens vicinicus' qui devront supporter le passage d'un train toutes les 45 secondes, les vibrations induites dans les maisons, les interférences électromagnétiques ? 

Le tunnel devrait être à 25 mètres de profondeur, il se situe entre 12 et 15 mètres.

C'est une situation inédite sur la ligne 18, alors qu'il y a un tracé possible à quelques centaines de mètres, sans impact, il est prévu de faire passer le métro sous l'habitat d'HUMAINS et de leur progéniture.

Le Conocéphale gracieux et la Pipistrelle sont sauvés mais pas les VICINOIS !

Protégeons les humains, espèce en voie de disparition.

 

189

Bonjour,

Ce projet a l'air lourd et coûteux, et il arrivera sans doute trop tard par rapport au développement du plateau. Comment feront les étudiants entre leur installation (imminente) et la mise en marche de la ligne ?

Installer un ou deux téléphériques entre le RER B et le plateau m'a l'air plus réaliste : plus rapide, plus économe, plus respectueux des bonnes terres agricoles du plateau, et mieux adapté au dénivelé qu'une ligne ferroviaire.

Par ailleurs a-t-on vraiment besoin d'un omnibus passant par Orly ? Une ligne directe serait préférable pour joindre le plateau à Paris. Pourquoi ne pas utiliser les deniers publics plutôt dans la rénovation urgente du RER B (agrandissement du tunnel sous la Seine, voire doublement de la ligne...) ?

En espérant que cet avis sera utile,

Déposée le 23/03/2016

 

195

Cette ligne 18 ne va pas directement sur Paris, donc je serai obligé de faire à changement à Massy … cette ligne 18 ne m’apporte donc pas plus d’avantage que de descendre dans la vallée et prendre le RER B qui lui va directement à Paris.

 

220

Bonjour,

Je suis doctorant à CentraleSupélec, et donc très proche des problématiques de la recherche. J'ai même vécu plusieurs mois sur le campus de Gif-sur-Yvette, et ai donc vécu cet "isolement" que tant d'autres affichent.

Tout d'abord, laissez-moi dire que cet "isolement" est bien relatif : ça ne m'a pas empêché d'aller tous les week-ends avec mes amis dans Paris. Le temps de transport pour y aller est le même que depuis la plupart des banlieues. L'offre de bus s'est considérablement améliorée au fil des ans. Et encore, le manque de proximité de Paris n'est vécu que par les étudiants de CentraleSupélec, et non de toute l'université Paris-Saclay. En effet, le quartier de l'école polytechnique n'est qu'à 10 min à pied de l'arrêt de RER Lozère (je suis bien placé pour le savoir, car j'habite maintenant au niveau du RER, et empruntais ce chemin pendant plusieurs mois pour me rendre au bus qui passe devant les résidences de l'École Polytechnique). Quant à la partie qui correspond à l'université d'Orsay, elle est directement sur le RER B.

Je ne vois pas en quoi le soi-disant isolement d'une université jouerait en sa défaveur : j'ai moi-même étudié à l'université de Cambridge, qui est une petite ville assez éloignée de Londres, et ça ne l'empêche aucunement d'attirer les étudiants des quatre coins du monde. Même chose pour les universités de Stanford et de Berkeley, assez éloignées de Los Angeles et San Francisco. Certes, les étudiants y sont plus proches de petites villes animées, qui ne sont pas présentes ici. Mais c'est surtout la qualité et le renom de l'université qui vont faire son attractivité, et pas sa proximité avec Paris.

Je suis plutôt très inquiet pour la sauvegarde des terres agricoles du plateau. On le voit dès aujourd'hui avec les chantiers en construction : la forêt au-dessus de l'université d'Orsay, entre la vallée et le plateau, tend à disparaître. Et il ne faudrait surtout pas que l'urbanisation insatiable que subit la région parisienne ne fasse disparaître petit à petit ces terres de culture qui font partie du patrimoine national et qui ont toujours été "le grenier de Paris". Dans notre époque où l'écologie prend de plus en plus d'importance, il est crucial de conserver ces terres qui permettent déjà une distribution de l'alimentation par circuits courts, et qui font que nous pouvons consommer des produits frais qui n'ont pas fait des centaines de kilomètres avant d'arriver dans notre assiette. L'intérêt national du pôle d'excellence du plateau de Saclay, qui va mettre plusieurs dizaines d'années avant de bâtir sa réputation et porter ses fruits, ne doit être atteint au détriment d'une terre qui a un passé, et pour laquelle les agriculteurs ont toujours donné corps et âme pour la protéger et la faire fructifier. L'intérêt national ne doit pas balayer d'un geste trop rapide les intérêts des personnes locales qui ont montré qu'elles étaient ouvertes aux discussions et aux diverses solutions envisageables.

Les agriculteurs et les associations locales ont clairement fait entendre leurs voix pour exprimer qu'une ligne de métro aérien serait très dommageable aux activités agricoles, eux qui exercent aujourd'hui leur métier dans des conditions économiques difficiles et donc dont on peut être sûr qu'ils y sont dévoués. D'autres propositions ont été faites, comme des lignes téléphériques qui relieraient mieux le plateau aux gares de RER, à bien moindre coût, qui ont montré leur efficacité par ailleurs et qui ne seraient pas dommageables aux terres agricoles.

 La ligne 18 du métro ne ferait au final que faire gagner qu'une quinzaine de minutes par rapport aux bus actuels, qui vont déjà en gagner cinq par le tracé en site propre qui a été construit et qui devrait entrer en fonction au mois d'avril. Donc je ne suis pas sûr que le bénéfice finalement assez réduit justifie le coût du projet et ses contraintes pour les terres en culture du plateau. Quand à la liaison à l'aéroport d'Orly, je n'en parle même pas, avec l'Orlyval qui est très fréquent et qui ne met que 8 min pour relier Antony à l'aéroport, Antony qui est à moins de 10 min de RER de Massy Palaiseau.

Je demande seulement que l'étude globale pour le bénéfice d'une telle ligne soit faite consciencieusement, et non pas à la va-vite avec la pression des projets nationaux, tant son application est lourde de conséquence sur le plateau. Je l'ai déjà vu dans le Sud-Ouest dont je suis originaire : des personnes expropriées en nombre de leur logement et leur propriété, pour un projet de Ligne Grande Vitesse actuellement gelé par manque de budget...

Je suis opposé à la construction du métro, bien que travaillant comme chercheur cnrs depuis de nombreuses années dans un des laboratoires du plateau de Saclay. Car je reste peu convaincu de l’amélioration apporté par la ligne de métro 18 par rapport à ce que serait une rénovation du RER B (comparable à celle du RER A) combinée à la mise en place de la voie propre aux bus mise en place actuellement. En revanche, cette ligne 18 augmentera tout de même la pression d’urbanisation du plateau. Il est grand temps de reconnaitre la valeur du patrimoine naturel et agricole de ce plateau aux portes de Paris.

 

231

Je suis opposé à la construction du métro, bien que travaillant comme chercheur cnrs depuis de nombreuses années dans un des laboratoires du plateau de Saclay. Car je reste peu convaincu de l’amélioration apporté par la ligne de métro 18 par rapport à ce que serait une rénovation du RER B (comparable à celle du RER A) combinée à la mise en place de la voie propre aux bus mise en place actuellement. En revanche, cette ligne 18 augmentera tout de même la pression d’urbanisation du plateau. Il est grand temps de reconnaitre la valeur du patrimoine naturel et agricole de ce plateau aux portes de Paris.

 

250

Bonjour,

Combien de milliards d’€ ce projet et ceux des nouvelles lignes (16,17, 18) vont-ils coûter et comment va-t-on les financer ? A-t-on fait des études sérieuses sur leur taux de remplissage futur ? A-t-on étudié des solutions moins coûteuses comme le tram ?

Je pense que ces projets pharaoniques sont insensés et que nous français et franciliens n’en avons simplement pas les moyens.

Dans le même temps force est de constater que l’investissement manque sur les lignes existantes. J’utilise la ligne N quotidiennement et les cas de trains en retard ou annulés se multiplient. L’explication donnée est presque toujours la même : train précédent en panne, signalisation HS (encore à Montparnasse cette semaine). 

Qu’attend-on pour rénover l’infrastructure et les trains des lignes principales (RER A, B, lignes de St Lazare avec ses trains de 30 ans d’âge, etc) qui, elles, transportent des centaines de milliers de personnes tous les jours ?

Si on n’a pas l’argent pour le faire, où va-t-on en trouver beaucoup plus pour construire de nouvelles lignes ?

Ma position est simple : surseoir à ces projets à but essentiellement électoraliste et probablement poussés par les grandes entreprises du BTP.

 

271

Nous habitons Magny les Hameaux , la ligne 18 ne nous apporte rien sur le tronçon du plateau de Chateaufort et peu sur le tronçon CEA ORLY

ACTUELLEMENT

Pour aller à Paris nous prenons le RER B à St Rémy les Chevreuse, 5 minutes en voiture, (dépose par un voisin en cas de voyage avec valises ).

1 – Pour aller à Roissy nous mettons 1h30 porte à porte ( départ domicile et arrivé à CDG T2 )

2 – Pour aller à ORLY aujourd’hui 2 options :

2 – 1 : en voiture, 25 minutes porte à porte

2 – 2 : RER B en 1 heure porte à porte , via St rémy les Chevreuse, correspondance VAL à Anthony pour ORLY.

Dans le futur 2024 tronçon L18 Orly CEA Saclay achevé, le temps estimé pour aller à Orly sera de 35 minutes

Détail : pour aller à Orly : total 35minutes

5 mn domicile à St Rémy les Chevreuse RER B ,

20 mn RER B entre St Rémy et Palaiseau correspondance L18

5 mn correspondance L18

5 mn trajet métro L18 entre Palaiseau et Aéroport Orly 

En conséquence nous continuerons à aller à Orly en voiture 30 minutes max.

 

309

 

Je voudrais rappeler ici la délibération prise lors du conseil municipal de Gif sur Yvette le 15 février 2012, votée par une majorité de 27 voix, les 8 autres conseillers n'ayant pas pris part au vote, demandant que "l'ensemble du tronçon du métro automatique traversant et desservant le Plateau de Moulon soit réalisé en tranchée couverte". 

Je rappelle que M. le Maire de Gif sur Yvette (en 2012 comme actuellement) est M. Michel Bournat, actuel président de la communauté d'agglomération de Paris-Saclay. 

Ci-joint la délibération, ainsi que l'extrait du PV des débats qui ont précédé cette délibération. On peut y lire entre autre que "l'orientation en aérien n'est pas satisfaisante sur le plan environnemental et ne s'inscrit pas en cohérence avec le parti d'aménagement affiché par l'Etat, visant à mettre en oeuvre, sur la frange Sud du Plateau de Saclay, un projet urbain "réconciliant nature, science et ville pour assurer une qualité de vie exceptionnelle". En effet, le fonctionnement en aérien générera des nuisances sonores et visuelles pour les futurs résidents, temporaires ou permanents, sur le Plateau. De plus, l'aménagement d'un viaduc créera une rupture physique préjudiciable pour le développement harmonieux et la qualité de la trame paysagère du Plateau."

Je vous demande de tenir compte, dans vos réflexions, de cet avis voté lors du conseil municipal de Gif dont le Maire est désormais le président de la communauté d'agglomération de Paris Saclay.  

Délibération pour une tranchée couverte lors du conseil municipal de Gif sur Yvette 15 février 2012
Délibération métro aérien au conseil mun
Document Adobe Acrobat 1.6 MB

313

Ce projet a toutes les caractéristiques d'un Grand Projet Inutile, qui reste une des spécialités préférées d'une gouvernance à la dérive. 

Un avis quasi unanime du STIF, du Cercle des Transports, du Commissariat Général à l'Investissement et du rapport Auzannet sur le fait que ce métro, surcapacitaire par construction, sera lourdement déficitaire. 

Certes, vu d'un hôtel particulier du centre de Paris, il fait ans doute joli, car il "ferme la boucle". Peu importe qu'il suivi un tracé qui n'est pas celui du trajet que font les utilisateurs du plateau .. Peut importe qu'il consomme quelques milliards qui seraient mieux investis dans une rénovation du RER B ou dans le développement de quelques tram-trains ou bus TCSP. 

C'est bien connu, quand le pharaon veut achever l'asservissement de ses sujets, il les oblige à consrtuire des pyramides. Mais malheureusement, les pharaons qui ont lancé ce grand projet inutile ne sont pas prêts de s'y faire enterrer. 

Peu importe les effets secondaires, parmi lesquels un bétonnage accru d'une des dernières zones agricoles proches du centre de Paris. Peu importe que le résultat de cet inutile métro conduise à augmente encore plus la circulation automobile sur le plateau ... les enjeux de la COP21 sont de stricts arguments électoralistes, et aussitôt la déclaration finale signée, il est urgent de montrer au bon peuple que c'était juste pour amuser la galerie. 

Mais il est illusoire d'espérer que cela change .. l'ensemble de l'OIN du plateau de Saclay repose sur une conception jacobine et technocratique de la recherche et de l'enseignement supérieur. L'essentiel est de fermer les yeux sur le fait que tous les autres pays qui ont réussi leur projet ont choisi d'autres modèles. 

Mais non, ici, ce n'est pas l'imagination au pouvoir, c'est le béton au pouvoir. Une maison de m...., un projet de m....., un plateau dans la m...... aurait dit Polac.

 

314

Bonjour

J'ai consulté les plus de 1200 pages de ce dossier qui est vraiment constitué de manière à ce que le citoyen ne se prononce pas (trop long et trop complexe) Je vois à ce projet plusieurs défauts sur le tronçon Massy / Versailles qu'il conviendrait de prendre en compte voire de corriger

1) il est aberrant que les 2 universités (et notamment Paris SUD XI site d'Orsay avec 110 laboratoires 2 UFR et un IUT) ne soient pas desservies par chacune une gare. Nos étudiants méritent mieux que çà et on parle au bas mot de 50 000 étudiants sans compter les personnels et professeurs. Le fait que le tracé a été arrêté sans le prévoir n'est pas un argument ce tracé ne se fera qu' 'après 2030 et il est temps de rajouter cela d'urgence sinon on fait une grave erreur . Un transport public qui oublie les 2 universités et qui passe à travers les champs quel intérêt?

Par ailleurs à l'inverse vous avez prévu une gare à St Aubin pour le personnel du CEA ( qui compte plus que les étudiants...) mais pas de chance elle est dans le périmètre du sécurité du réacteur nucléaire et donc ne se fera pas.

Dans le même ordre d'idée la gare future de Satory est en trop. C'est est un quartier qui ne comporte que très peu d'habitants qui ont un bus qui descend direct à Chantiers. Ni la ville ni l'Etat (terrains militaires) n'investissent à Satory qui est un site pollué. St Quentin université comporte 10 fois plus de voyageurs potentiel 

Cette économie pourrait être reportée pour desservir les 2 universités, c'est un choix qui n'est pas que politique mais de bon sens.

2) La prise en compte de l'impact sur la biodiversité du tronçon découvert est quasi nulle et il faut le faire car ce secteur comporte des espèces protégées mais aussi le plus grand réservoir à nourriture des pigeons de Paris. Vous risquez un arrêt de chantier et des recours si cela n'est pas étudier au plus vite. Ce n'est qu'après cette étude que les citoyens pourront donner un avis et du coup cette enquête est tronquée et sa valeur est juridiquement faible.

3) le bruit du tracé couvert. Aucune étude sur les habitants n'a été faite et cela peut entrainer de grosses pertes de valeurs de biens immobiliser en plus d'être un impact de santé publique. Il faut faire cette étude avant de décider du tracé définitif et des tunnels et non l'inverse

4) Le manque de raccordement avec les lignes de transport existantes (la C et la B notamment) est flagrant. Entre Massy et Versailles tout un secteur comme Vélizy et son tramway reste enclavé. Il a déjà été oublié par la ligne 15 et c'est 50 000 emplois plus ceux de Meudon la Foret. et Clamart qui ne seront pas desservis par RER ou métro. Les bouchons sur la N118 et la A86 qui son les plus importants d'IDF ont de beaux jours devant eux, quel dommage d'investir des milliards comme çà en oubliant ce territoire économique plus important encore que Versailles!

Je souhaite que mes remarques soient prises en compte et ne restent pas que des lignes sur un registre et, si on peut me répondre, ca sera encore mieux pour la concertation et le débat public. je suis à la disposition des enquêteurs.

 

323

En tant qu'entrepreneur, j'ai besoin que mes salariés puissent venir facilement sur notre site.

MAIS

- Financièrement: ce projet est du grand n'importe quoi. Il n'est pas finançable et la SGP se moque de tout le monde en gonflant les chiffres de fréquentation qui ne seront jamais tenus (ils ont quasiment été doublés depuis 3 ans...)

- techniquement: on rêve. Comment peut-on encore proposer un metro aérien en 2016...encore une idée de technocrate entre eux...

- intellectuellement: vous croyez vraiment que l'on peut être fier de laisser comme héritage aux generations futures une barre de béton au milieu d'une paysage agricole. C'est débile...

Bref, c'est un projet ubuesque reflet du fonctionnariat français qui s'accroche à son poste de manière médiocre.

Si au moins quelqu'un s'interressait vraiment au problème du travail on ne dépenserait pas de l'argent inutilement dans des projets pharaoniques inutiles.

Je suis fondamentalement contre ce projet.

 

332

Aucune mention à la gare du Christ de Saclay n'est faite... et pourquoi?

Parce que la gare serait située dans un zone dangereuse de radiations.

Cf le document de la Commission Locale d'Information des Installations Nucléaires.

Le problème serait résolu si le métro était enterré.

Je suis contre le projet décrit par l'enquete publique.

 

350

Quand on regarde les images satellite du quartier Polytechnique, il est flagrant de voir que la gare de Lozère se trouve à moins de 1 Km. Evidemment il y a un dénivelé, mais pour quelques millions d’euros au lieu de quelques milliards, il parait évident de relier les deux pôles par un téléphérique.

Même chose entre la gare d’Orsay-Ville et le pôle du Moulon.

On peut faire simple, rapide et 100 fois moins cher, pourquoi vous refusez-vous obstinément à ne pas étudier cette solution ?

Dans 3 ans tout serait bouclé pour ces 2 téléphériques alors que la ligne 18 nécessitera pratiquement le double de temps. Mon avis sur la ligne 18 est donc négatif.

Et franchement « survoler » pendant 5 minutes la foret entre Lozère et le Plateau, moi ça me mettrait de bonne humeur ! Et en plus il n’y a pas de riverain, idem pour Orsay, entre la fac et le Plateau il n'y a que des arbres.

 

352

Ce qui engorge le Plateau de Saclay le matin, ce n’est pas les voitures qui viennent de Palaiseau d’un coté ou de Saint-Quentin de l’autre … non, l’engorgement provient majoritairement d’un axe Nord-Sud. C’est le flot de voitures prioritaires qui sortent de la N118 au niveau du Christ de Saclay et de Corbeville qui bloque le trafic Est-Ouest.

Le métro que vous proposez ne résout ni l’un ni l’autre.

Pour moi la réfection des deux ronds-points du Christ de Saclay et de Corbeville est bien plus primordiale que cette ligne de métro.

A la limite la ligne 18 serait partie de Paris intramuros en passant par Velizy puis Saclay puis Courtaboeuf puis retour par Massy-Palaiseau, elle aurait été 30 fois plus fréquentée et autant de fois plus utile ! 

 

355

Je vis à Châteaufort, je travaille à Dubai. 

Je vois aujourd'hui ce que pourrait être le plateau de Saclay et la vallée de Chevreuse dans 30 ans si la ligne 18 n'est pas enterrée.

Cela conduirait inéluctablement à la disparition des espaces naturels et agricoles. 

Le surcoût de l'enterrement du métro est parfaitement finançable en partenariat public-privé sans augmentation de la pression fiscale.

Prenez simplement le soin de regarder les photos que j'ai attachées à cette observation. Il ne s'agit que de photos réelles.

Vous, hommes et femmes qui prendrez les décisions, n'êtes pas que des agents de l'administration amenés à produire des dossiers et gérer les contraintes budgétaires de la collectivité.

Vous êtes responsables de notre cadre de vie, de notre patrimoine, de notre culture, de nos emplois, de note santé, de notre avenir.

Ecoutez-nous, regardez la conséquence aujourd'hui des mêmes décisions prise hier.

Voulez-vous vraiment vous regarder dans la glace dans 30 ans et penser de vous-même ce que pensent aujourd’hui d'eux-même ceux qui ont conçu les barres d'immeuble des cités que l'on dynamite aujourd'hui ?

 

423

 

Je voudrais attirer votre attention sur la délibération n°2015-48 votée le 9 avril 2015, par la CAPS avec 54 voix pour, 0 contre et 2 abstentions. Dans celle-ci (que je vous joins), il est écrit que "en conséquence, les élus du territoire exigent de (...) choisir pour la ligne 18 un métro enterré sur la partie située à l'ouest du Christ de Saclay le long de la RD36". 

Cette délibération a été votée il y a moins d'un an. Certes, la CAPS est désormais 

alliée à Europe Essonne. Mais cette délibération concerne la partie "caps" de la ligne. On peut considérer comme toujours d'actualité cette "exigence" de la part des 54 élus communautaires sur 56 (dont les maires des 11 communes de la CAPS :

Bures sur Yvette (Jean-François Vigier), 

Gif sur Yvette (Michel Bournat), 

Gometz le Chatel (Lucie Sellem)

Igny (Francisque Vigouroux)

Orsay (David Ros)

Palaiseau (Grégoire de Lastéyrie)

Saclay (Christian Page)

Saint-Aubin -Pierre-Alexandre Mouret)

Les Ulis (Françoise Maruenda)

Vauhallan (François Hillion)

Villiers le Bacle (Patrice Gilbon)). 

Je vous remercie donc de prendre en compte ce vote unanime des élus du territoire concerné par le métro aérien.

Délibération de la CAPS n°2015-48.pdf
Document Adobe Acrobat 2.1 MB

450

Mesdames et Messieurs les Commissaires-enquêteurs,

alors que les documents de l'enquête publique précisent clairement que la gare CEA-Saint Aubin n'est pas incluse dans le périmètre de l'enquête et que le rapport de l'enquête complémentaire CDT territoire Sud conclut que les aménagements au Christ de Saclay sont reportés sine die, et pour une durée indéterminée, la SGP communique comme si de rien n'était dans ce très récent document 

page 6 : la gare CEA Saint? ?Aubin apparaît sans aucune mention restrictive

page 7 : un disque d'un rayon de 800 mètres apparaît constructible autour de cette même gare, empiétant sans complexe sur la ZPNAF?... et ne tenant aucun compte du "porter à connaissance", comme le montre la carte jointe, où la Zone de protection naturelle, agricole et forestière apparaît en gris.

Je comprends bien que ces documents ne font pas partie du dossier d'enquête publique, mais comme ils contredisent gravement ceux-ci, je remercie les commissaires-enquêteurs de rappeler à la SGP de communiquer avec plus de réserve... et sans mentir par omission!

ZPNAF Christ.pdf
Document Adobe Acrobat 412.1 KB
Zone danger immédiat.pdf
Document Adobe Acrobat 228.7 KB

458

Faire participer Danone, Thalès, EDF, Digitéo et les autres grandes écoles (ENS, ENSAE, AgroParisTech, Institut Télécom, Centrale, etc.) au surcoût de l'enterrement du métro me paraît un minimum. N'oublions pas que l'on parle ici d'un investissement 100% public pour desservir quelques grands groupes privés qui gagnent des milliards d'euros.

Supposons que le surcoût de l'enterrement s'élève entre 300 à 500 millions d'euros, cette somme représente une goutte d'eau pour l'ensemble des nouveaux résidents du Cluster.

Et puis soyons sincères, personne n'a forcé ses entreprises et ses universités à s'installer en plein champs et après coup à critiquer le manque de transport.

La Société du Grand Paris veut installer un métro sur le plateau de Saclay ? Et bien elle devrait commencer par organiser une levée de fonds privés afin d'enterrer 100% cette ligne 18 et respecter les personnes qui vivent là, bien avant l'arrivée du Cluster.

Mon avis est donc négatif sauf si la ligne 18 est 100% enterrée.

 

476

Bonjour, ce projet du Grand Paris s'inscrit dans un investissement sur 100 ans. Mais à combien l'Etat estime t-il la croissance du PIB de l'île-de-France suite à la mise en place de ce super métro ?

Plusieurs bulletins municipaux (Orsay, Gif, St-Quentin) et plusieurs rapports publics (EPPS, CAPS) vantent d'ailleurs l'accroissement économique de l'Essonne et des Yvelines suite à la mise en place de la ligne 18. Mais la société du Grand Paris ne semble pas avoir réintégré ces points de PIB dans ses calculs.

Satory ainsi que le Cluster Paris-Saclay vont générer des milliards d'euros de Chiffre d'Affaires, des millions d'impôts sur les sociétés (IS), des millions de taxes locales (habitation et impôts locaux) par AN ... Je vous laisse donc faire la somme sur 100 ans !!!

Donc franchement je ne comprends pas pourquoi la SGP n'arrive pas à trouver quelques millions d'euros pour enfouir / enterrer en totalité la ligne 18.

Ainsi, tant que le projet comportera une portion aérienne, je m'y opposerai et j'en suis désolé pour les salariés du Cluster.

C.B.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0

4 808,6 M€

COMPTEUR Paris-Saclay

cliquez ICI pour le détail

Bonjour, 

Vous êtes sur le site

du collectif CITOYEN

MOULON 2020. 

Nous sommes des citoyens de Gif, Bures, Palaiseau, Villiers le Bâcle, Orsay, ... qui avons pour but premier d'informer au maximum les habitants ce qui se prépare sur le Plateau de Saclay (plus spécifiquement sur toute la frange sud du Plateau). Ce site est un de nos moyens pour le faire. 

Nous incitons également au maximum à la participa-tion citoyenne aux enquêtes publiques et essayons de lire au maximum les dossiers pour donner des pistes.