Quelle urgence pour des fouilles préalables à des travaux en 2019 ?

Nous l'écrivions dans l'article du 22 novembre, les fouilles préventives préalables aux travaux du doublement de la RD36, ont été arrêtées in extrémis par l'instauration de la ZPS (Zone de Protection et de Sécurité) sur le Plateau de Saclay et repoussées à début janvier 2016.

Emmanuel et Cristiana Vandame espèrent fortement que le Conseil Départemental entendra d'ici là les arguments (défendus également par des associations) pour repousser les travaux à l'été, une fois la moisson faite sur ces parcelles : 

1) n'ayant aucune nouvelle, fin octobre 2015, du Conseil Départemental qui auraient confirmé ces fouilles annoncées en octobre 2014, ils ont en effet semé leurs champs comme chaque année. La réalisation des fouilles signifierait donc une perte importante en temps de travail et en investissement. 

2) le Conseil Départemental n'a pas prévenu les archéologues du drainage de ces champs. Or sans repérage préalable de leur localisation et décision de creuser seulement autour, les fouilles (profondes d'un mètre) vont détruire les drains situés à 80 cm du sol. Ceux-ci sont non seulement indispensables pour assurer aux champs un écoulement correct des eaux (rappelons qu'avant la mise en place des rigoles et des drains, le Plateau était un marécage), mais font également partie du patrimoine historique du Plateau, datant, pour certains d'entre eux, du XVIIème siècle. Or des techniques existent qui permettraient des fouilles sans massacre des drains, il suffirait que le Conseil Départemental inscrive dans son cahier des charges des fouilles l'intervention en amont du géophysicien de l'INRAP. 

3) Si les drains, remplis d'eau en hiver, sont cassés par les fouilles, les parcelles seront inondées, ce qui rendra illisible les fouilles archéologiques pendant de longues semaines, voire de longs mois. .

4) Il est écrit dans le CDT (page 161) que les travaux de la RD36 se feront, pour la partie ouest (donc ces parcelles) APRES la réalisation du nouveau Christ de Saclay, livré en 2019. Les fouilles préventives doivent donc pouvoir être décalées de 9 mois sans qu'il y ait péril en la demeure pour le calendrier des travaux. 

Autant d'arguments de bon sens qui devraient convaincre M. le Président du Conseil Départemental, en particulier le point 4) puisque dans sa réponse (ci-dessous) à la question orale de Mme Launay (ci-dessous également) lors de la séance du 14 décembre dernier, il parlait visiblement d'autres parcelles, à l'est du poste EDF, qui elles auraient justifié l'urgence de fouilles, mais pas de celles exploitées par Emmanuel et Cristiana Vandame (cf également ci-dessous la lettre adressée par Emmanuel Vandame au Président du Conseil Départemental). 

Les travaux sont pour l'instant programmés pour le 11 janvier. Notre collectif s'associe à la demande des agriculteurs et de plusieurs associations pour demander leur report après le 25 juillet. 

Pour lire les trois lettres, faire "lire la suite"

 

Question de Mme Launay, au Président du Conseil Départemental, 14/12/2015

Réponse de M. le Président du Conseil Départemental à Mme Launay 14/12/2015

Lettre d'Emmanuel Vandame, agriculteur, à M. le Président du Conseil Départemental, 15/12/2015

Le petit piquet jaune (en bas à gauche) montre la largeur des fouilles...                                             ... et la destruction potentielle du blé en train de pousser... 

Écrire commentaire

Commentaires : 0

4 808,6 M€

COMPTEUR Paris-Saclay

cliquez ICI pour le détail

Bonjour, 

Vous êtes sur le site

du collectif CITOYEN

MOULON 2020. 

Nous sommes des citoyens de Gif, Bures, Palaiseau, Villiers le Bâcle, Orsay, ... qui avons pour but premier d'informer au maximum les habitants ce qui se prépare sur le Plateau de Saclay (plus spécifiquement sur toute la frange sud du Plateau). Ce site est un de nos moyens pour le faire. 

Nous incitons également au maximum à la participa-tion citoyenne aux enquêtes publiques et essayons de lire au maximum les dossiers pour donner des pistes.