Pour un Paris Saclay proportionnel à son emblème: le Learning Center

Il est très clair, en lisant différents documents parus depuis la validation du CDT en septembre 2013, que le Learning Center, projet présenté comme emblématique, fédérateur pour le territoire, pièce maîtresse de l’Université Paris Saclay, a revu sa voilure à la baisse : en taille (10 000 m² au lieu des 15 000 prévus), et donc en possibilités offertes (par exemple, l’espace événementiel pourrait être supprimé), sans aucun doute pour des raisons budgétaires puisque le coût initial estimé à 100 M€ serait réduit à 60, voire à 39.

Nous demandons donc que ce learning center, qualifié d’emblématique par ceux-là mêmes qui ont imaginé l’ensemble du projet Paris Saclay, soit à la mesure du projet global :

·        qu’il revienne à ses dimensions et à son coût initial,

·     ou s’il est vraiment moindre en taille et en investissement, que l’ensemble du projet soit revu lui aussi à la baisse, de façon à devenir plus raisonnable, aussi bien en emprise sur le territoire qu’en dépense d’argent public dans une époque où nous en manquons. Nous demandons aussi, dans ce cas, et dans la volonté affichée par l’aménageur de ne pas consommer trop de terres agricoles, que les 3 500 m² SDO prévus pour le « 2ème bâtiment » soient rendus à un projet agricole. (Détails de l'argumentation ci-dessous) 

Le Learning Center, c’est quoi ?

= une grande BU = ICI 

Un exemple chez nos voisins suisses sur le campus de l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne :

Le Rolex Learning Center, conçu par le bureau d’architecture japo-nais de renommée internationale SANAA, est à la fois un labora-toire d’apprentissage, une biblio-thèque abritant 500 000 ouvrages et un centre culturel international. Il est ouvert aussi bien aux étudiants qu’au public. Sur une surface continue de 20 000 m2 il offre services, bibliothèques, cen-tres d’information, espaces sociaux, lieux d’études, restaurants, cafés et magnifiques extérieurs. Le bâtiment est extrêmement novateur, avec des pentes douces et des terrasses ondulant autour de «patios» intérieurs. Sans oublier les piliers quasiment invisibles qui soutiennent le toit courbe, une structure qui a exigé des méthodes de construction inédites.

«Le Rolex Learning Center illustre parfaitement notre école, où les frontières traditionnelles entre les disciplines sont dépassées, où les mathématiciens et les ingénieurs rencontrent les neuroscientifiques et les microtechniciens pour imaginer les technologies qui amélioreront notre quotidien. Nous invitons le public à découvrir cet espace afin qu'il comprenne que travailler dans le domaine scientifique, c’est participer au progrès de la société», déclare Patrick Aebischer, président de l’EPFL.ICI

L’accès au Rolex Learning Center est autorisé, normalement, tous les jours de la semaine, de 7h00 du matin jusqu’à 24h00, ceci tout au long de l’année, exceptés le 1er août et le 25 décembre. L’accessibilité est d’ailleurs un des critères essentiels annoncés dans ce document présentant les learnings center.ICI

Comment le CDT le présente-t-il cette BU du XXIème siècle ?

Page 39 : « L’Université Paris-Saclay incarne de fait cette démar-che de mutualisation. En effet, sa pièce maîtresse, le « Learning Center » (centre d’apprentissage innovant), constituera l’emblème de cette logique. Il sera ouvert à l’ensemble des étudiants mais aussi au grand public. »

Dans la fiche qui lui est consacrée, la fiche n°2, au 1er rang des « fondamentaux » du projet Paris Saclay : « Le Learning Center Paris-Saclay sera le coeur de la vie étudiante et académique de l’Université Paris-Saclay. Ouvert sur le campus urbain et la société, avec un rayonnement métropolitain et international, il constitue un outil universitaire et de partage de connaissances totalement mutualisé entre les grandes écoles, les universités et centres de recherche parties prenantes de l’Université Paris-Saclay.

Ce lieu, fondé sur le principe de mutualisation entre le monde universitaire, le monde économique et les habitants, sera fédérateur pour le projet de territoire. Il sera le premier équipement à la fois dédié à la communauté universitaire et fondé sur les échanges avec la population, actuelle et future. Cette dernière dimension s’incarnera particulièrement dans la mise en oeuvre d’un réseau de lieux, sur le plateau et dans la vallée, connecté au Learning Center.

L’ambition du LC est de matérialiser les valeurs fondatrices de l’Université Paris-Saclay, interdisciplinaire, ouverte sur le monde et sur la société. La mutualisation de la fonction bibliothèque, réinventée pour l’âge numérique, est la composante de base du projet. Mais, au-delà de cette fonction centrale, le LC Paris-Saclay agrège d’autres fonctions collectives, constituant un des espaces majeurs du campus urbain. »

Quelle taille prévue dans le CDT?

Prévus en m² SDO (NB : surface dans œuvre = surface utile + emprise des circulations et des locaux techniques = surface balayable ! en général, 20 à 30% d’écart avec la surface utile) :

3 ensembles fonctionnels sur 12 000 m² SDO, soient 14 400 m² SPC:

- Fonction « nouvelle bibliothèque » et espaces de travail. 6500m² SDO dont :

o 3000 m² d’espaces de consultation physique et numérique et de services.

o 1000 m² pour les personnels

o 500 m² de support technique (prêt matériel, impression, consigne etc…)

o 2000 m² d’espaces de travail individuels et collectifs

- Fonction projets collaboratifs et créatifs : une halle flexible de 2500 m² SDO aménagée avec des cloisons mobiles, voire des tentes, pour constituer des espaces de travail adaptés aux projets

- Fonctions accueil, convivialité, évènementiel (cafétéria, accueil, espace événementiel interactif) : un espace de 3 000 m² SDO

Le LC est également associé, à l’extérieur de son bâtiment, à un lieu de stockage et de numérisation d’environ 3500 m² SDO. Ce lieu de stockage, de gestion et de circulation d’environ 400 000 ouvrages physiques (d’usage moins immédiat mais qui pourront être commandés à l’avance sur internet) de l’ECP, l’ENS Cachan et d’une partie de l’Université Paris-Sud est conçu comme la plaque tournante gérant les flux d'informations physique et numérique pour garantir à l'usager l'accès à toute l'information, principalement vers le LC ou vers d'autres points d'un réseau qui reste à constituer.

Enveloppe financière prévue dans le CDT :

 

Surface SPC     

                     Coût HT travaux

   Coût TDC TTC

LC

14 400 m²

     43   M€

              70M€

Stockage/ Fournisseur

  4 200 m²

       8,4M€

              15M€

Equipement

                                            15M€

TOTAL

                           100 M€

Etat d’avancement et phasage prévus dans le CDT :

Etat d’avancement (avril 2013) : stabilisation de la programmation.

Livraison : les travaux du LC et du Fournisseur (lieu de stockage et numérisation) feront l’objet de deux marchés de travaux permettant une livraison du Fournisseur à la rentrée scolaire 2016 et du LC fin 2016- début 2017.

 

Et maintenant ?

 

Taille revue à la baisse :

« À la suite d’un travail mené sur le métrage linéaire des collections en 2013, le projet à deux bâtiments distincts (cœur accueillant le public et fournisseur accueillant les collections en magasins) a été abandonné au profit d’un projet à un bâtiment unique» (CR du conseil documentaire de l’ENS Cachan- 15 mai 2014)

 

Dans un communiqué de presse, l’EPPS parle du lancement de la consultation pour fin 2014 avec une surface de 10.000 m² ICI.. Et d’ailleurs, la page consacrée au learning center sur le site de l'EPPS parle aussi de 10 000 m²:ICI

10 000 m² au lieu de 15 500, c’est quand même un tiers de superficie en moins.

 

Toujours dans le CR du conseil documentaire de l’ENS Cachan du 15 mai 2014, on apprend que : « Le bâtiment learning center mutualisera les collections de l’ENS Cachan, de Centrale-Supélec et d’une partie de l’université Paris Sud. Il devrait également recevoir en don les collections papier de l’INRIA, collections qui serviraient de base à l’obtention d’un label national «collections d’excellence ». Le bâtiment a été conçu pour accueillir trois fonctions distinctes :

- une fonction bibliothèque et documentation ;

- une fonction de lieu d’échange destiné à accueillir des projets collaboratif ;

- une fonction de médiation scientifique articulée autour d’un espace événementiel qui pourra être supprimé en fonction de l’enveloppe financière finale. »

 

Enveloppe financière revue à la baisse :

« La Fondation de Coopération Scientifique est actuellement en cours de recrutement d’un programmiste, qui travaillera sur deux options possibles :

- un projet à 39 millions (enveloppe initiale prévue dans l’IDEX) ;

- un projet à 60 millions, avec financement complémentaire demandé au titre du contrat de projet État-région (CPER). » (CR du conseil documentaire de l’ENS Cachan- 15 mai 2014)

 

Phasage prévu décalé :

Le début des études de conception est programmé pour 2015, avec un lancement des travaux mi-2016 et une réception de l’opération dans le courant de l’année 2018 (c’est ce qui est aussi annoncé sur le site de l’EPPS).

 

Nous demandons donc qu’il y ait adaptation entre « le learning center finalement réalisé » et l’ampleur du projet Paris Saclay. 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Teolinda Author (lundi, 30 janvier 2017 18:19)

    I would like to say that this blog really convinced me to do it! Thanks, very good post.

4 808,6 M€

COMPTEUR Paris-Saclay

cliquez ICI pour le détail

Bonjour, 

Vous êtes sur le site

du collectif CITOYEN

MOULON 2020. 

Nous sommes des citoyens de Gif, Bures, Palaiseau, Villiers le Bâcle, Orsay, ... qui avons pour but premier d'informer au maximum les habitants ce qui se prépare sur le Plateau de Saclay (plus spécifiquement sur toute la frange sud du Plateau). Ce site est un de nos moyens pour le faire. 

Nous incitons également au maximum à la participa-tion citoyenne aux enquêtes publiques et essayons de lire au maximum les dossiers pour donner des pistes.