2500 des futurs logements à répartir sur le territoire du CDT ?

Dès le 1er jour de l'enquête publique, les Ulis et Palaiseau s'apprêtent à faire des amendements au CDT (Contrat de Développement Territorial): abandon du déplacement du centre commercial Ulis 2 pour l'une (et donc de la construction de 2000 logements en son lieu et place), demande de revue à la baisse de 20% de l'objectif logements sur la ZAC de Polytechnique, soit 500 logements en moins, pour l'autre. Seulement la TOL (Territorialisation de l'offre de logements) régionale conserve la même exigence vis-à-vis du nombre de logements à construire. 

En tout bon sens, le dossier du CDT aurait dû être révisé : validé en septembre 2013 par les maires de 7 communes, il a été remis en cause dès mars 2014 (soit il y a plus de six mois) par l’élection de trois maires ayant fait campagne pour décliner autrement ce contrat avec l’Etat. Pourtant, ce n’est pas ce choix, certes coûteux en temps et en énergie mais ayant le mérite de présenter aux citoyens des documents cohérents avec le futur territoire proposé, qui a été fait. C’est l’option « amendements » qui a été retenue.

Des amendements (et pour Palaiseau, voté en conseil municipal) qui seront inscrits sur le registre d’enquête dès son ouverture. Celui des Ulis proposera l’annulation du déplacement du centre commercial Ulis 2 et par voie de conséquence, celle de la construction, à l’endroit prévu par le CDT, de 2000 logements. Celui de Palaiseau demandera une revue à la baisse de 20% de l’objectif de 2500 logements dans la ZAC de Polytechnique, soit 500 logements en moins.

Même si la méthode ne correspond pas à ce que le bon sens nous paraissait dicter, admettons.  Ces désidérata sont cependant loin d’être neutres pour les autres communes « CDT ». En effet, la Territorialisation de l’Offre de logements, elle, ne change pas : la TOL a fait l’objet d’un arrêté préfectoral le 26 mars 2012 fixant un objectif de production annuelle de 5051 logements dans le bassin de vie à l’intérieur duquel est compris le périmètre du CDT. Et comme il l’est rappelé page 21 du dossier de septembre 2013 « le territoire du CDT doit contribuer à atteindre ces objectifs. Sur la période 2014-2024, les projets identifiés dans le CDT et le rythme de construction actuel le permettront de la manière suivante :

En matière de logements familiaux :

- les opérations de développement structurantes qui constituent l’architecture du projet comprennent:

       * 7 500 logements dans les opérations d’aménagement de la frange sud du plateau de Saclay ;

       *  2 000 logements dans l’éco quartier des Ulis.

- les efforts de renouvellements urbains sur des sites déjà bâtis se poursuivront et permettront d’atteindre l’objectif. La contribution de chacune des communes à cette production sera établie en fonction des disponibilités foncières et en tenant compte de leur implication dans les développements structurants déjà mentionnés. Seront particulièrement mis à contribution les sites suivants :

       * Secteur du bourg de Saclay, grâce à l’arrivée d’une gare du Grand Paris Express ;

       * Secteur du campus de l’université Paris 11 à Bures-sur-Yvette et Orsay dans le cadre de la réflexion menée avec les communes et l’université pour la meilleure intégration de ce site à son environnement urbain ;

       * Ancienne gare militaire à Palaiseau. »

 

D’ailleurs, c’est bien ce qu’explique la maire des Ulis et vice présidente en charge de la Politique de la Ville à la CAPS dans le journal municipal de novembre : « les logements dont la construction avait été envisagée à l'emplacement de l'actuel centre commercial seront répartis sur le territoire de la CAPS. ».

Notre question est « où ? ».

Où se retrouveront les 2500 logements dont les Ulis et Palaiseau souhaitent modifier l’emplacement par rapport au CDT ? Ailleurs sur la frange sud du territoire alors qu’elle empiète déjà gravement sur les terres agricoles de Moulon et du secteur de Polytechnique ? Dans la vallée où les terres « à construire » sont rares mis à part dans la fac ? Sur l’autre plateau peu engagé pour le moment par le CDT : ailleurs aux Ulis, à Orsay ou à Chevry ?

Il nous parait en tout cas, à nous, collectif citoyen, indispensable à savoir AVANT que l’enquête publique ne commence et que les citoyens ne s’expriment, où nos élus ont prévu la nouvelle implantation de ces 2500 logements.

 

Le collectif citoyen Moulon 2020

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Guydegif(91) (vendredi, 07 novembre 2014 08:59)

    Extrait: ''Celui des Ulis proposera l’annulation du déplacement du centre commercial Ulis 2 et par voie de conséquence, celle de la construction, à l’endroit prévu par le CDT, de 2000 logements.''
    Déplacer le Centre Cial régional Ulis2 et le remplacer par 2000 logements, hormis générer des coûts pour CASSER un outil (Carrefour Planet + Galerie Ciale) qui tourne et qui vient tout juste d'être revampé et modernisé, n'affecte PAS QUE les gens des Ulis. Giffois et autres habitants touches. Quel gâchis !!! C'est comme pour l'électro-ménager, qu'à dessein maintenant, les constructeurs font précaires pour les renouveler plus vite !! Société de conso et de gachis ... STOP au delire .
    A+ Salutations Guydegif91

4 808,6 M€

COMPTEUR Paris-Saclay

cliquez ICI pour le détail

Bonjour, 

Vous êtes sur le site

du collectif CITOYEN

MOULON 2020. 

Nous sommes des citoyens de Gif, Bures, Palaiseau, Villiers le Bâcle, Orsay, ... qui avons pour but premier d'informer au maximum les habitants ce qui se prépare sur le Plateau de Saclay (plus spécifiquement sur toute la frange sud du Plateau). Ce site est un de nos moyens pour le faire. 

Nous incitons également au maximum à la participa-tion citoyenne aux enquêtes publiques et essayons de lire au maximum les dossiers pour donner des pistes.