Comment les aménagements du plateau impactent déjà la vallée... de la Mérantaise!

Depuis une semaine, les tronçonneuses, tractopelles et autres grosses machines sont à « l’œuvre » à Gif, en bas de la côte de Belle Image, à gauche quand on monte vers le Plateau. La version officielle : « la renaturation de la Mérantaise ». L’impression du citoyen qui voit ces dizaines (centaines ?) d’arbres abattus est plutôt d’un massacre à la tronçonneuse. Et tout ce chantier, n’est-il pas qu’un effet collatéral du bétonnage du Plateau et de la crainte des aménageurs et des élus d’inondations encore plus fortes pour les années à venir ?  

Les Giffois étaient prévenus, la Mérantaise doit retrouver son cours ancien. C’est mieux pour la nature nous a-t-on expliqué de long en large lors de la réunion publique qui avait lieu au Val de Gif en juin dernier. C’est vrai, c’est sans doute mieux pour tous ces arbres abattus dans le bassin de retenue de la Mérantaise (en bas de la côte de Belle Image, sur la gauche quand on monte) et qui avaient mis des décennies à pousser. C’est vrai, c’est sans doute mieux pour ces pauvres oiseaux qui pour certains, comme ce magnifique geai, errent encore sur le site, profitant de ce que les machines se sont tues pour le week-end, à la recherche de ceux qui, il y a quelques jours encore, étaient ses arbres. C’est vrai, c’est sans doute mieux pour toute la riche et nombreuse faune qu’on pouvait croiser dans ce havre de verdure  avant ce débarquement de machines à moteurs: écureuils, hérissons, lièvres, chevreuils,… avec le chamboulement de leur territoire et le bruit qui y est fait, pas sûr qu’ils ne reviennent trouver logis dans ces lieux plus vraiment hospitaliers avant… belle lurette… ou plutôt « moche » lurette…

Quelques images prises les 5 et 6 septembre 2014 et notre conclusion... 

 

Le bassin de la Mérantaise, vu de la 306, au premier plan, le bief. 

Toujours vu de la 306, les machines travaillent… 

Le bassin vu du bout… au fond la 306 (pour ceux qui ne connaissaient pas : le bassin tout entier était couvert d’arbres aussi haut que les quelques survivants).

Toujours vu du bout du bassin, 306 au fond, mais avec au premier plan la butte… rasée de ses arbres. 

Les riverains, après s’être montés en association (AGRUM) et battus pendant des mois pour ne pas laisser faire, continuent d’alerter… 

Mais finalement, pourquoi nous inquiéter… le SIAVHY gère… en entrée de bassin, on peut lire que le « fauchage » (des arbres ???) est raisonné…  

Mais ce n’est pas fini. De l’autre côté de la route, nouveau massacre à la tronçonneuse en contrebas: au fond à droite, le moulin de Chamort, hier encore entouré de grands arbres... aujourd'hui à découvert...  A gauche, on voit désormais "bien" un bâtiment du CNRS.

Mais en plus, ils construisent une sorte de route, théoriquement pour les camions du chantier, le pont en contrebas semblant trop faible pour le passage de grands engins. Si, lors de la réunion de présentation des travaux, il a été largement question du bassin, et nous pouvions donc nous attendre à cet abattage massif, aucun souvenir d'avoir entendu quoi que ce soit sur les travaux en aval de la 306. Une question s'impose : sont-ils nécessités par la "renaturation" ou sont-ils les signes avant-coureurs des travaux de construction de la ligne de bus plateau-vallée prévue dans le CDT ???

Alors, renaturation de la Mérantaise ? Massacre à la tronçonneuse ? Préparation à recevoir, en plus des crues régulièrement assassines de ce petit ruisseau qui peut devenir violent par fortes pluies, toute l’eau descendant du Plateau bétonné, dont, rappelons-le, le réseau des rigoles n’a pas été refait avant de se lancer dans les grandes opérations ?

Si comme nous, vous êtes atterrés par ce qui a été fait sur ce bassin de la Mérantaise et regrettez de ne pas vous être élevé suffisamment fort et en masse contre ce projet lors de l’enquête publique de mars 2013 (de n’avoir peut-être même pas été au courant qu’elle existait !) de façon à ce que le commissaire enquêteur donne un avis défavorable au dossier, retenez cette histoire… et lors de la prochaine enquête publique concernant notre territoire (et justement, il y en a une, capitale, très bientôt (en novembre, sans doute) sur tout ce que les aménageurs prévoient dans les 15 ans qui viennent), donnez votre avis… tant qu’il est encore temps… avant que les arbres ne soient abattus ou les terres bétonnées. 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Studler Jacques (vendredi, 26 décembre 2014 10:07)

    Je suis vraiment surpris de voir les multiples méandres en cours d'aménagement à l'entrée du bassin de retenue . Jamais aucune rivière du bassin parisien n'a présent un cours de cette nature qui s'apparente davantage à l'aménagement de Disneyland qu'à la remise de notre rivière dans ce cours d'origine qu'elle n'a jamais eu . A minima , il aurait été correct comme je l'avais réclamé à l'époque qu'un plan définitif de l'aménagement de la zone soit présenté lors de l'enquête publique ainsi qu'à l'angle de la cote de belle image et de la route de Chateaufort . Nul doute qu'il y a de bonnes raisons à cela... Tout le monde aurait été effondré par cette gabegie d'argent publique et il y aurait eu des réactions .Est-il bien raisonnable aujourd'hui compte tenu de l'état du pays de faire les choses indispensables par ordre de priorité avec comme but l'efficacité . Ces méandres n'en ferait certes pas partie . Personne ne sait aujourd'hui comment se présentera le site une fois terminé.
    C'est merveilleux de voir comme tous ces gens veulent notre bonheur.

4 808,6 M€

COMPTEUR Paris-Saclay

cliquez ICI pour le détail

Bonjour, 

Vous êtes sur le site

du collectif CITOYEN

MOULON 2020. 

Nous sommes des citoyens de Gif, Bures, Palaiseau, Villiers le Bâcle, Orsay, ... qui avons pour but premier d'informer au maximum les habitants ce qui se prépare sur le Plateau de Saclay (plus spécifiquement sur toute la frange sud du Plateau). Ce site est un de nos moyens pour le faire. 

Nous incitons également au maximum à la participa-tion citoyenne aux enquêtes publiques et essayons de lire au maximum les dossiers pour donner des pistes.