ZAC MOULON: sur 198 pages, 17 lignes consacrées aux eaux usées

L'urbanisation suppose deux choses: alimenter en eau potable, et de gérer les eaux usées.

Le projet prévoit un quadruplement des besoins en eau, essentiellement sur le ter­ritoire giffois où se concentrent les logements.

(pour rappel 548 000 m2 de loge­ments, familiaux et étudiants)

Alimentation en eau

Page 120 : "A ce jour, les informations disponibles en termes de capacité des usines de production d’eau potable, des stockages (réservoirs et château d’eau) et de couverture en réseaux primaires d’eau potable tendent à montrer que l’alimentation en eau potable du quartier de Moulon ne devrait pas être un obstacle technique majeur."

L'EPPS ne s'est pas assuré de la capacité de l'approvisionnement et des réseaux... Incroyable, non ???

 

Eaux usées

17 lignes sur un dossier de 198 pages !

 Nous pouvons même vous les citer en intégral ! "Assainissement des eaux usées

Les eaux usées de Paris-Saclay sont actuellement traitées dans les grandes stations d’épuration franciliennes. Elles transitent par des collecteurs opérés par les syndicats intercommunaux. L’objectif visé par l’EGGE est celui du traitement des eaux usées sur le plateau, dans la mesure de ce qui est techniquement et économiquement possible et dans le respect des compétences des collectivités territoriales.

Les avantages du traitement local des effluents sont multiples. Il permet d’exploiter le potentiel qu’offrent les usages spécifiques au plateau (agriculture, golfs, etc.), comme la réutilisation des eaux traitées ou la diversification des points de rejet lors des périodes d’étiage. Il exige la concentration locale des effluents, qui rend possible la mise en place de techniques innovantes, comme la récupération de chaleur sur les eaux usées.

Dans l’attente des décisions stratégiques à l’échelle des grands bassins versants, les règles de gestion fixent les conditions de mise en place d’un traitement local des eaux usées : compatibilité avec l’état des milieux récepteurs et l’atteinte des objectifs de bon état fixés par le SDAGE, cohérence à l’échelle du bassin-versant, insertion dans les échéances de l’aménagement, etc. » page 57

Questions

Où, comment va s'effectuer ce traitement local des effluents ?

Est-il prévu des stations de relevage pour rendre ces eaux traitées disponibles pour les usages spécifiques du plateau ?

 

Quelle est la technique retenue pour assurer la concentration locales des effluents ?

Comme l'indique le magazine du SIAHVY « Notre vallée » de novembre 2013 (page 19) :

« L' »Ex-future STEP du SIAHVY à Villebon-sur-Yvette 

le SIAHVY a envisagé depuis les années 2000 la création d'un ouvrage intermédiaire de traitement à Villebon-sur-Yvette qui permettrait de déconnecter tout ou partie du bassin versant de l'Yvette de la station d'épuration de Valenton...

Le SIAHVY a réalisé pendant 10 ans l'ensemble des études nécessaires à la conception du projet...

Ainsi, avant de s'engager dans les phases opérationnelles du projet, le SIAHVY souhaitait s'assurer de ses partenaires techniques et financiers. Malgré les deux demandes concernant le finacement de cet ouvrage, estimé à 80 millions d'euros, aucune réponse n'a été apportée par les financeurs.

C'est pourquoi, en présence de l'ensemble des partenaires techniques et financiers du SIAHVY, Daniel SIROT, le Président, a profité de la Journée Technique 2013 pour annoncer l'abandon de ce projet, et ce , même s'il continue à croire en la nécessité de cet ouvrage. »

 

On ne peut que s'étonner que le financement de cet ouvrage n'ait pas été prévu par l'EPPS... au regard de l'urbanisation de la zone Moulon-Corbeville.

 

« Actuellement, les eaux usées du secteur de Moulon sont reprises sur les collecteurs communaux d’Orsay, Gif-sur-Yvette et Saint-Aubin jusqu’aux collecteurs intercommunaux du SIAHVY et sont acheminées jusqu’à la station Seine-Amont du SIAPP où elles sont traitées. » Page 121

 

« En termes de fonctionnement des réseaux d’assainissement actuels on notera que, dans la partie Est du quartier (chemin du Bois des Rames et rue de Versailles à Orsay), les premières investigations ont montré des problèmes capacitaires, en grande partie liés à de fortes entrées d’eau claire météorique dans les réseaux.

A ce titre, un schéma directeur d’assainissement est en cours d’élaboration à Orsay, ce document viendra préciser cette information et les mesures correctives envisagées. » (page 121)

 

Autrement dit, l'étude du réseau d'assainissement n'est pas terminée, le chiffrage des travaux nécessaire non effectué... et la faisabilité n'est pas assurée !!!!

 

Par ailleurs existe actuellement un réseau de collecte des eaux usées avec 1 exutoire dirigé vers Saint-Aubin et 4 autres vers Orsay … et il n'est pas prévu d'en réaliser d'autres alors que les besoins quadruplent...

 

Page 164 : « Sur la plupart des exutoires, les apports supplémentaires par rapport à la situation existante restent relativement modérés.

Exutoire 1bis : + 5 l/s en débit de pointe par rapport à l’existant (de 12.7 l/s à 19 l/s soit 6,3 l/s... et non 5 l/s))

Exutoire 3 : + 7 l/s en débit de pointe par rapport à l’existant (de 3,1 l/s à 10,4 l/s)

Exutoire 4 : + 2 l/s en débit de pointe par rapport à l’existant (de 5,2 l/s à 7,4 l/s)

 

En revanche, le débit supplémentaire sur l’exutoire 2 (récupérant également les EU de l’exutoire 1) est conséquent :+ 83 l/s en débit de pointe par rapport à l'existant ( de 2,3 + 7,6 l/s à 13,6 + 90,7 l/s... soit une multiplication par 10!!!!))

 

Face à cet afflux d'eaux usées, qu'est-il prévu ?

 

« A ce titre, la commune d’Orsay a été consultée pour déterminer les éventuels besoins en termes de renforcement de réseau existant à prévoir de façon à les prendre en compte dans le projet. » page 164

 

Quels sont les résultats de cette consultation ???

Écrire commentaire

Commentaires : 0

4 808,6 M€

COMPTEUR Paris-Saclay

cliquez ICI pour le détail

Bonjour, 

Vous êtes sur le site

du collectif CITOYEN

MOULON 2020. 

Nous sommes des citoyens de Gif, Bures, Palaiseau, Villiers le Bâcle, Orsay, ... qui avons pour but premier d'informer au maximum les habitants ce qui se prépare sur le Plateau de Saclay (plus spécifiquement sur toute la frange sud du Plateau). Ce site est un de nos moyens pour le faire. 

Nous incitons également au maximum à la participa-tion citoyenne aux enquêtes publiques et essayons de lire au maximum les dossiers pour donner des pistes.