Réponses de l'EPPS à nos questions sur le triton crêté


L'opération de transfert en cours vise à récupérer les tritons crêtés présents autour du rond-point de la 
Vauve pour les installer dans les trois mares d'accueil créées cet hiver. Elle a été préalablement présentée
au comité scientifique chargé du suivi des espèces protégées en décembre 2013.
Lors du creusement de la mare, plusieurs arbres de fort diamètre ont été abattus. 
La nouvelle mare est donc exposée totalement au soleil ; n'est-ce pas préjudiciable?
Ces arbres feront-ils l'objet d'une compensation et si oui, où ?

Réponse de l'EPPS: La mare en question n'a pas été creusée par l'EPPS, 
mais a fait l'objet
d'un déboisement (photo ci-dessus). Elle a vocation à
disparaître,
comme le rond-point lui-même. Les défrichements sur le
secteur ont été effectués cet hiver pour éviter de couper les arbres au
moment où les oiseaux nichent. La suppression de ces arbres est com-
pensée notamment par la
plantation de 1700 arbres en mai 2014 pour le jardin des essais et par la plantation
de 1500 arbres
sur les boulevards à l'horizon 2015.
Les sites d'accueil (exemple ci-contre) ont été conçus pour être favorables 
aux amphibiens. Ils présentent des profils et des modelés adaptés au mode
de vie des amphibiens. Ce sont des milieux ouverts situés néanmoins à
proximité d'habitats terrestres. Des abris ont été mis en place (tas de bois
mort, fosses remplie de sable et recouverte d'une grosse pierre, etc.)

La mare est encombrée de pneus ; étaient-ils présents sur le site ou sont-ils destinés à abriter
les tritons?
Réponse de l'EPPS: les pneus étaient déjà présents sur le site, et ont été conservés pour fournir un abri
temporaire aux amphibiens. Ils seront enlevés au moment de l'aménagement du secteur.

Les seaux nous ont semblé très peu hospitaliers pour des amphibiens. Quelle est la périodicité
de récupération des animaux?
Réponse de l'EPPS: le protocole de prélèvement consiste à capturer les amphibiens avant qu'ils
n'atteignent leurs sites de reproduction, et les relâcher sur des sites de substitution. La bâche qui entoure
les mares les empêche d'accéder à la mare. En essayant de trouver une brèche, ils tombent dans l'un
de
seaux enterrés au ras du sol, où un substrat (terre et copeaux de bois) leur permet de s'abriter. Les
seaux sont relevés au minimum une fois par semaine, parfois deux. C'est donc un habitat très transitoire
pour les amphibiens.

Combien de mares sont équipées comme celle du carrefour?
Réponse de l'EPPS: trois secteurs sont équipés de bâches mobiles autour du rond-point (voir carte
jointe) : la mare à l'intérieur du rond-point, la mare au sud et la mare au sud de l'IOGS. Des secteurs
sont également prospectés de nuit, avec collecte par épuisette.

Combien de tritons ont d'ores et déjà été récupérés?
Réponse de l'EPPS: 101 tritons ont été récupérés et transférés dans les mares d'accueil.

Envisagez-vous une présentation au public du dispositif? Nous serions en tout cas très
intéressés si vous en faites une.
Réponse de l'EPPS: il n'est pas envisagé de présenter ce point spécifique au public : des informations
sur l'avancée de cette opération d'ingénierie écologique sont régulièrement disponibles sur le site de
l'Etablissement public et dans les lettres info chantiers qu'il a mis en place. Je vous invite à continuer
de les consulter.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0

4 808,6 M€

COMPTEUR Paris-Saclay

cliquez ICI pour le détail

Bonjour, 

Vous êtes sur le site

du collectif CITOYEN

MOULON 2020. 

Nous sommes des citoyens de Gif, Bures, Palaiseau, Villiers le Bâcle, Orsay, ... qui avons pour but premier d'informer au maximum les habitants ce qui se prépare sur le Plateau de Saclay (plus spécifiquement sur toute la frange sud du Plateau). Ce site est un de nos moyens pour le faire. 

Nous incitons également au maximum à la participa-tion citoyenne aux enquêtes publiques et essayons de lire au maximum les dossiers pour donner des pistes.