Lettre adressée à M. Villard, tête de la liste "NRGif" (Gif sur Yvette).

Nos candidats aux élections municipales parlent, vont parler, du Plateau de Saclay, de l'environnementde leur engagement à préserver le cadre de vie exceptionnel de nos vallées... C'est l'occasion pour le collectif Moulon 2020 de leur demander des précisions sur leurs engagements.

Nous faisons cette action, bien entendu, quelle que soit la couleur politique de la liste (cf 12 février pour M. Bournat et le 2 mars pour M. Romain). Lettre à M. Villard dans "lire la suite"

Bonjour M. Villard,

Bonjour mesdames et messieurs les membres de la liste NRGif,

 

Nous avons lu avec intérêt votre programme en ligne ainsi que les présentations de chacun d’entre vous. Nous avons remarqué que nombre d’entre vous se disent attachés à l’environnement exceptionnel de notre commune, à notre cadre de vie,… certains depuis l’enfance, d’autres l’évoquent pour expliquer qu’ils sont venus s’installer ici.

 

Nous sommes un collectif de citoyen(ne)s, giffois(es) au démarrage, mais qui s’est très vite étendu aux autres communes alentours, puisque la problématique est la même. Si nous avons éprouvé la nécessité de créer Moulon 2020, c’est justement parce que nous craignons que cet environnement exceptionnel de notre commune (sur sa partie Plateau, mais également dans la vallée) ne puisse être préservé. Car nous voyons mal comment, avec plus de 100.000 personnes quotidiennement sur le Plateau entre Saint-Aubin et Palaiseau, avec une nouvelle ville de 10.000 habitants implantée sur la partie giffoise de Moulon et tous les équipements publics, de commerces et de services qui vont avec, notre « petit coin de campagne » pourrait être conservé… et nous ne parlons pas seulement, bien évidemment, de la partie « agricole » de notre environnement, qui est effectivement d’une qualité exceptionnelle (vous n’êtes pas sans ignorer que les terres du Plateau sont parmi les plus fertiles d’Europe, que par exemple, elles permettent au maïs de pousser sans être arrosé… ce qui est un atout capital dans un monde où l’eau devient un bien de plus en plus précieux), mais aussi de l’« écrin de verdure », « air de campagne », « pouvoir se rendre à son travail sans passer des heures dans les embouteillages », « pouvoir se promener sur des sentiers encore sauvages », en résumé, avoir la qualité de vie pour laquelle nous avons choisi de venir habiter ici… ou d’y rester.

Mais vous semblez avoir des idées et des volontés sur le sujet. Nous aimerions donc que vous nous les détailliez, de façon à ce que, à nous et à nos concitoyen(ne)s giffois(es) que nous ne manquerons pas d’informer de notre démarche via notre site (http://moulon2020.jimdo.com/), elles ne nous apparaissent pas comme de bonnes intentions qui ne demandent d'autre effort que leur énonciation, sans souci de la réalité.

Dans l’attente de votre réponse, que nous publierons sur notre site, comme nous publions cette lettre (http://moulon2020.jimdo.com/actu/actions/), citoyennement vôtre,

 

Le collectif Moulon 2020

 

Quelques-unes des présentations évoquant le cadre de vie giffois : 

 

Charles Ben Mimoun : « j'ai passé toute mon enfance à Gif, ville au cadre magnifique. Nous nous devons de conserver cette nature, qui fait le succès de notre commune. »

 

Jean-Paul Allard : « j'apprécie beaucoup l'écrin de verdure de notre commune, la proximité des forêts et l'harmonie qui s'en dégage. Depuis 8 ans, je m'investis pleinement, au sein de l'équipe de mon quartier, dans la gestion environnementale des espaces verts communs. J'ai expérimenté et mis en oeuvre des techniques totalement respectueuses du développement durable. Fort de cette expérience et intéressé par toute action pouvant réduire les pollutions et les gaspillages énergétiques. »

 

Ludovic Tortech : « Le cadre, à l'entrée du parc régional de la haute vallée de Chevreuse, et le dimensionnement de la ville, à échelle humaine »

Pascale Rialland La Fèvre ; « je me sens particulièrement concernée par ce projet d'aménagement du plateau de Saclay, mais il nous appartient, à nous Giffois, de veiller scrupuleusement à la préservation de notre identité et de notre cadre de vie. »

Sylvie Gourlet ; « Je souhaite contribuer à préserver notre cadre de vie pour le bien-être de tous. Veiller à ce que le développement du Plateau de Saclay n'obère pas celui de la ville existante. »

Écrire commentaire

Commentaires : 0

4 808,6 M€

COMPTEUR Paris-Saclay

cliquez ICI pour le détail

Bonjour, 

Vous êtes sur le site

du collectif CITOYEN

MOULON 2020. 

Nous sommes des citoyens de Gif, Bures, Palaiseau, Villiers le Bâcle, Orsay, ... qui avons pour but premier d'informer au maximum les habitants ce qui se prépare sur le Plateau de Saclay (plus spécifiquement sur toute la frange sud du Plateau). Ce site est un de nos moyens pour le faire. 

Nous incitons également au maximum à la participa-tion citoyenne aux enquêtes publiques et essayons de lire au maximum les dossiers pour donner des pistes.