Le collectif demande une précision à Mme Maud Olivier, députée de la 5ème circonscription de l'Essonne

... au sujet de son article "L'agriculture, un avenir d'enjeu"

Madame la députée,
Vous avez publié sur votre site un article sur "l'agriculture, un enjeu
d'avenir" (1), détaillant votre satisfaction d'avoir voté un projet de loi
qui, outre d'autres avancées importantes pour ce secteur important qu'est
l'agriculture, "fait par ailleurs avancer notre pays sur la question
fondamentale de la protection des terres agricoles". Notre collectif, très
attaché à la défense des terres agricoles du Plateau de Saclay, ne peut
que s'en réjouir.

Notre optimisme a toutefois été tempéré à la lecture des lignes suivantes
de votre site: "Le décret annonce la préservation d’un territoire de plus
de 2 400 hectares de toute urbanisation, soit près de 90 % de la surface
du plateau". Ce n'est malheureusement pas exact, car comme l'a établi le
communiqué de l'association Terre et Cité que nous vous mettons en pièce
jointe, seuls 2332 hectares du Plateau inclus dans la zone de l'OIN (qui
sont donc ceux concernés par la loi du 3 juin 2010) sont préservés et ce
sont 12,4% des terres du plateau, qui sont parmi les plus fertiles d'Ile
de France, qui sont ainsi destinés à l'urbanisation. Nous espérons que
vous modifierez aussitôt que possible les chiffres de votre site, de façon
à donner la bonne information.
D'autre part, comme le regrette fortement Terre et Cité, ce décret ne
s'accompagne pas d'un règlement, "pourtant indispensable pour préciser les
modalités de construction et garantir aux agriculteurs la possibilité
d'envisager des aménagements futurs pour leurs exploitations". Puisque ce
sujet vous tient à coeur, comme vous tient à coeur le fait que "le projet
d’aménagement du plateau de Saclay ne se fasse pas au détriment des terres
agricoles qui constituent une exceptionnelle richesse paysagère,
environnementale et alimentaire", et puisque "c'était un de vos
engagements lors de la campagne législative 2012", merci de nous dire si
vous allez pouvoir oeuvrer pour que ce règlement existe, respecte les
préconisations du commissaire enquêteur et pour qu'une dynamique de projet
soit associée à la zone, comme le prévoit la loi du 3 juin 2010.
En attente de votre réponse, Mme la députée, que nous publierons sur notre
site et sur notre page facebook, comme nous y publions ce
mail(http://moulon2020.jimdo.com/actu/actions/),
avec nos respectueuses salutations républicaines,
Le collectif Moulon 2020

(1)
http://www.maud-olivier.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=177:lagriculture-un-enjeu-davenir&catid=35:a-lassemblee-nationale&Itemid=27

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0

4 808,6 M€

COMPTEUR Paris-Saclay

cliquez ICI pour le détail

Bonjour, 

Vous êtes sur le site

du collectif CITOYEN

MOULON 2020. 

Nous sommes des citoyens de Gif, Bures, Palaiseau, Villiers le Bâcle, Orsay, ... qui avons pour but premier d'informer au maximum les habitants ce qui se prépare sur le Plateau de Saclay (plus spécifiquement sur toute la frange sud du Plateau). Ce site est un de nos moyens pour le faire. 

Nous incitons également au maximum à la participa-tion citoyenne aux enquêtes publiques et essayons de lire au maximum les dossiers pour donner des pistes.